Troisième création de la Cie Le Piston Errant après "Homo Mélodicus" et "Blues-O-Matic Experience", "Le Grand 49,9", road trip participatif, verra le jour en octobre 2020.

L'histoire

Cinq gars arrivent pétaradants sur leurs mobs et autres engins farfelus à moteur deux temps. Sous leur look de blousons noirs se cachent des bricoleurs et musiciens rêveurs. Leur dernière idée c’est de bricoler la vieille meule de leur grande tante pour la transformer en manège monoplace, un véritable simulateur de conduite en cyclomoteur. Cet engin va permettre à quelques heureux élus dans le public de revivre les voyages extravagants de la Tatie grâce à son carnet de voyage fatigué. La chevauchée sera rythmée par du bon rock mécanique et des effets spéciaux.

Y’en a deux c’est des zikos, des fondus de rock, ils ont ça dans le sang. Un guitariste pas manchot, dans sa vie il fait que ça, du son. Mais il joue que ce qu’il veut, faut pas le chercher. L’autre, il est un peu barré, il s’est fabriqué une basse avec une vieille paire de skis, il jacte plus que l’autre mais c’est bien, il faut embobiner un peu les passants comme à la Foire du Trône. Le troisième, c’est un bricoleur, un farfouilleur de carburateur, toujours la tronche fourrée dans le cambouis. Il récupère plein de vieilles saloperies au fond de son garage, il démonte, il entasse, il soude, meule et assemble pour construire des machines délirantes. Ils ont embarqué avec eux sur les routes deux potes bien sympas qui traînaient par là et qui les aide avec tout ce chantier de ferraille et de câbles. Ils s'y connaissent en zique et en mécanique alors ça colle bien.

Note d’intention

Des bandes de branleurs à mobylette, on en trouve partout. Ceux là sont des rockeurs d’un autre temps, mais ils traversent les époques : l’errance mécanisée de ces gamins de banlieue perdure. Leur apparente oisiveté ne cacherait-elle pas parfois un potentiel créatif, puisé dans l’environnement quotidien et les souvenirs familiaux ? Le matériel industriel récupéré, rendu obsolète par ce que l’on appelle le progrès est ici réemployé. Avec des emprunts au monde forain et beaucoup de bricole, nos cinq gars vont créer du jeu, de l’émotion, des images surréalistes. La dose d’approximation apparente qui nous est chère rend sa part de poésie à l’implacable mécanique, comme un bon solo rock improvisé sur la corde sensible.

Bien sûr, bien sûr, il apparaît dépassé en ces temps de réveil écologique espéré et indispensable de se préoccuper de machines à pétrole et encore plus d'en faire l'élément central d'un spectacle.
Mais notre angle de vision, en tant que passionnés assumés de mécanique explosive s'appuie sur une idée plutôt positive, une fois n'est pas coutume.
À l'heure du chant du cygne de l'ère pétrolière, nous avons l'envie de rendre hommage à la forme de liberté révolutionnaire qu'a amené le moteur à explosion à une certaine époque et particulièrement les petites cylindrées pour certaines catégories sociales. Ces petits engins sont un exemple de pragmatisme mécanique : j'ai besoin de me rendre à un endroit, c'est trop loin pour être fait à vélo, surtout après la journée de travail ; cet engin avec ses 49,9 cm3 de cylindrée est parfaitement adapté à déplacer mes 70 kg et c'est tout. On peut même envisager d’aller un peu plus loin le weekend : 2,5 litres aux 100km, c’est pas la mort.
Notre Tatie, ses drôles et sa meule sont un petit souvenir de cette époque, une mise en lumière de ces personnes pour qui la mobylette, avec simplicité, a pu être bien plus qu'un vilain objet puant et bruyant.

Contact diffusion

Mathilde Idelot
bluesomaticexperience@gmail.com / +33 (0)7 87 81 70 22

Distribution

Écriture collective

Valentin HIRONDELLE (idée originale, scénographie, machines, construction, effets, interprétation)

Charlie DUFAU (composition musicale, guitare, interprétation)

Rémi LANÇON (construction, basse, interprétation)

Thibault LAISNEY (construction, création son, interprétation)

Simon LEHMANN (construction, interprétation) - (rôle en alternance avec Alex GUILLAUME ou Jérémie LOPEZ)

Coline FERAL (automatismes)

Joël COUTTAUSSE (écriture et dialogues)

Jérôme MARTIN (regard extérieur)

Mathilde IDELOT (production et diffusion)

Antoine JAMAULT / ACROCS Productions (administration)

Le dispositif

L’idée de ces gars-là, c’est quand même de se fendre la gueule, de se faire peut-être un peu de thune et de sortir de leur coin craignos, alors ils ont construit cette machine.

Vu qu’ils sont cinglés tous les cinq et fans de cinoche, ils tripotent les effets spéciaux et mécanismes foireux pour faire vivre au voyageur une aventure, des histoires pires qu’en 3D avec les sensations en vrai !

Le voyageur, ce sera celui qui passe par là, dans la rue, celui qui se sent de taille à enfourcher une bécane juchée à 2 mètres de haut et reliée à un fatras de ferraille, vérins et trucs louches graisseux.

Pendant que l’un tripote boutons, manettes et pédales pour faire flipper un peu le gonze ou la meuf sur la mob, les deux autres joueront un p’tit rock. De la vraie musique, c’est ça qui rythme la chevauchée.

Chaque tour de manège c’est un voyage différent, les autres, vous pouvez mater si ça vous branche, y’aura des surprises. Mettez peut- être un K-way quand même on sait jamais... Ce sera un vrai run en meule mais sans bouger de là.

Et puis le coureur qui fait le plus de points en évitant les obstacles il repart avec un petit cadeau quand même, on est pas vaches.

La Tatie, elle en a vu du pays en mobylette, elle a même tenté Mars, d’ailleurs c’est là qu’elle a disparu. Depuis, elle hante une pompe à essence, un objet désuet, mais comme ça elle peut nous raconter ses histoires et elle sera jamais loin de ces branleurs. Eux, ils vont pas plus loin qu’un plein de mobylette, à part dans leur tête.

Les 1ères dates 2020

  • 11 au 13 septembre 2020 au Festival Robodonien à Cologne (Allemagne) - AVANT PREMIÈRES
  • 2 et 3 octobre 2020 au Festival Les Expressifs - Poitiers (86) - PREMIÈRES NATIONALES
  • 9 octobre 2020 au Festival Le Pressoir -Targon (33) - PREMIÈRE GIRONDINE !!!
  • 10 octobre 2020 au FAB Festival International des Arts de Bordeaux Métropole - Bordeaux (33) - PREMIÈRE BORDELAISE

Coproductions / soutiens

Production : ACROCS Productions

Spectacle coproduit par : l'iddac – agence culturelle du Département de la Gironde, le CNAREP Ateliers Frappaz - Villeurbanne (69), Le Garage Moderne - Bordeaux (33) et l’association Le Piston Errant (33).

Avec le soutien de : l’OARA - Office Artistique pour la Région Nouvelle-Aquitaine, la Ville de Bordeaux (33), la Région Nouvelle Aquitaine, Gironde - Le Département.

Accueils en résidence : Le Garage Moderne - Bordeaux (33), L’Entre-Vivre - Podensac (33), Les Oiseaux Mécaniques - Lestiac (33), La Cie Générik Vapeur - Cité des arts de la rue - Marseille (13), le CNAREP Ateliers Frappaz - Villeurbanne (69), Odonien - Festival Robodonien - Köln (Allemagne), ZO Prod - Poitiers (86)